Logo SVL

Les bonnes pratiques de gestion des déchets

1. Comment un usager peut-il réduire les quantités de déchets qu’il produit ?

Un usager peut réduire sa quantité d’ordures ménagères résiduelles grâce à :

  • au tri de tous les déchets recyclables : emballages, papiers et verres,
  • à la pratique du compostage domestique ou du nourrissage des animaux quand cela est possible,
  • à la vigilance lors de ses propres achats (achats éco-responsables, réemploi et réutilisation, réparation…)

 

2. Qu’est-ce qui est mis en œuvre pour favoriser les bons gestes et améliorer la réduction des déchets?

Le service « gestion des déchets » de la Communauté d’Agglomération a mis en place des actions pour accompagner les usagers dans la réduction des déchets :

  • distribution gratuite d’autocollants Stop-Pub
  • mise à disposition gratuite de composteurs accompagnés de réunions d’information
  • mise en place d’une aide financière pour le broyage à domicile des branchages,
  • mise en place sur les déchetteries d’espaces pour donner les objets et vêtements qui ont droit à une seconde vie (conteneurs textiles, réemploi avec Emmaüs Mauléon).

3. Quelles sont les consignes de tri des déchets recyclables?

Les déchets recyclables doivent être déposés en vrac dans les bacs indivdiduels
de tri (pour la collecte en porte à porte) ou dans le conteneur à emballages du
point d’apport volontaire. Il est inutile de les laver, il suffit de bien les vider. Lai ssez les
bouchons en place et compactez les bouteilles si possible.
Les déchets acceptés sont les suivants :
– les bouteilles, bidons et flacons en plastique
– les briques alimentaires et cartonnettes
– les boîtes de conserve, cannettes, aérosols, bidons métalliques et barquettes
alu
– tous les papiers (journaux, magazines, publicités, enveloppes, catalogues,
courriers, livres…)

4. Mais pourquoi vous ne faites rien contre les industriels qui nous obligent à «acheter» des emballages ?

Les industriels sont tout aussi concernés que les autres acteurs. Ils font évolués leur process de fabrication pour limiter les déchets, par exemple au niveau emballages de yaourts ou de dentifrices, ces produits peuvent désormais se trouver sans emballages carton dans nos rayons de magasins. Nous sommes en tant que consommateur, les maîtres de nos actes d’achats et pouvons agir à la source.

5. Puis-je brûler mes déchets verts dans mon jardin ?

Pour rappel, le Règlement sanitaire départemental (art. 84) interdit de brûler les déchets (à l’exception des déchets verts sous certaines conditions : Cf. question 78).

Le brûlage est polluant et générateur de nuisances. Les déchets verts sont à rapporter en déchetterie mais les usagers peuvent aussi les composter et/ou les broyer pour en faire du paillage.

6. Quels sont les textes applicables au brûlage des déchets verts ?

Les textes de référence applicables pour le brûlage des végétaux sont cités ci-dessous :

– Circulaire ministérielle du 18 nov. 2011 :

Le brûlage à l’air libre des déchets verts produits par toute personne – privée, publique, physique ou morale – (tonte de pelouses, résidus de taille de haies et d’arbustes, d’élagage, de débroussaillement…) est interdit

– En Deux-Sèvres : arrêté préfectoral du 29 juin 2010 :

«  Arrêté portant réglementation relative aux brûlages, à la prévention des incendies et à la protection de l’air ».

– Disposition générale : incinération des déchets ménagers et déchets verts interdite.

=> Dérogation possible entre le 1er octobre et le 31 mai de l’année suivante. Demande préalable obligatoire en mairie (lieu, date, heure) pour tous.

– Pour les agriculteurs : brûlage des résidus de taille de haies bocagères ou opération d’éclaircissage autorisé du 1er octobre au 31 mai. Le SDIS doit être averti le jour même du brûlage.

Déclaration préalable obligatoire en mairie (lieu, date, heure) pour tous.

– Distances à respecter :

– 200 m minimum des bois, forêts, plantations, reboisements et landes.

– 50 m minimum de toute construction.

Les déchets des végétaux contaminés (feu bactérien, termites…) doivent être incinérés. Déclaration préalable en mairie et à la DDT.

7. Si je colle un stop-pub, est-ce que je continuerais à recevoir mon bulletin municipal ?

 L’autocollant « Stop-Pub » a pour objectif d’indiquer aux distributeurs de courriers non adressés que l’usager a fait le choix personnel de ne plus recevoir de publicité dans sa boite aux lettres mais garantit la continuité de l’information publique citoyenne. En effet, les journaux des communes, de l’Agglo2B, du Département et de la Région continueront à être distribués même dans les boîtes où figure l’autocollant.

8. Je vis en appartement, comment puis-je composter mes déchets de cuisine ?

Le compostage est principalement pratiqué par des foyers vivant en maison individuelle avec jardin. Cependant, le compostage peut aussi se pratiquer en habitat collectif.

Pour plus d’infos sur ce dispositif, contactez les service « gestion des déchets » de l’Agglomération.